Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 1

Janvier 2012

Si jamais mon projet se concrétise, d’une façon ou d’une autre, je me dis que ça pourrait être marrant d’écrire les étapes de ma préparation et pas seulement le récit une fois que j’y serai. Alors voilà, j’écris maintenant et je publierai, peut-être, lorsque je serai sûre de partir.

Mon projet serait donc un petit voyage en Nouvelle-Zélande. L’idée, l’envie, me trottent dans la tête depuis quelques temps. J’ai envie de grands espaces et de terres sauvages. J’ai l’idée de faire un voyage à vélo (oui, ce n’est pas original, mais je ne l’ai encore jamais fait, moi). La locomotion à pattes, ça me connaît. La locomotion à pédales, un peu moins. Je me dis également que, tant qu’à partir en Nouvelle-Zélande, de faire 24h de voyage aller, 24h de voyage retour, de payer plus de 1000€ un billet d’avion, il faut partir un minimum de temps. Pour un voyage touristique classique (visite des villes, locations de voiture/van), j’aurai dit 4 semaines minimum (3 semaines au pire du pire, mais je trouverais ça frustrant). Depuis que j’ai l’idée d’en plus me faire un voyage à vélo, je considère que 6 semaines est un minimum pour en profiter.

Cependant, 6 semaines ça reste court pour un si grand (et si long, surtout) pays. Alors pour être raisonnable, je m’oriente vers la découverte de l’île du Sud uniquement. Je suis partie vers ce choix parce que j’avais à l’esprit une île plus sauvage, plus montagneuse, au climat plus frais également. Au fil de mes recherches sur le net, j’ai également appris que, même si elle est plus montagneuse, il est probable que les routes y soient moins pénibles : des pentes plus graduelles alors que l’île du Nord ne serait que montagnes russes et, surtout, moins de circulation. Choix entériné donc.

J’ai commencé à travailler sur un trajet potentiel, qui me laisse du temps pour la découverte en 6 semaines, avec environ 1300km : je pars de l’hypothèse d’une arrivée en avion à Christchurch, suivi d’un trajet en bus jusque Dunedin et, de là, je sors ma bicyclette.

La côte Ouest étant la plus exposée et les vents dominants ayant, paraît-il, tendance à être du Sud vers le Nord, alors je remonterai la côte Ouest dans ce sens.

Outre le choix de la destination, du trajet, etc. il va me falloir également trouver le temps. Parce que prendre 6 semaines de vacances consécutives, ce n’est pas évident. J’ai des contraintes liées aux projets que je suis au boulot. À certaines périodes, il est absolument impossible de m’absenter plus de 10 ou 15 jours parce qu’il faut assurer des réunions régulières, le suivi de projets, etc. Et, même si j’arrive à organiser mon travail pour trouver ce temps, encore faut-il que j’aie « économisé » assez de temps de congé/rtt. Enfin, il restera alors à convaincre ma direction de me laisser prendre mes congés de cette façon, en une fois, et, éventuellement, de me laisser aussi prendre ce qu’il faut en congé sans solde. Pour l’heure, c’est encore trop prématuré de tâter le terrain. J’espère pouvoir avoir une idée claire des possibilités d’ici l’été. Il sera alors temps d’en parler à ma direction…

Enfin, mis à part le projet, il va aussi falloir que je réfléchisse au matériel. Mais pour ça, je ferai une série de billets séparés.

4 Comments

on “Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 1
4 Comments on “Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 1
  1. C’est super sympa de nous faire partager ce projet depuis sa conception ! (je t’imagine bien devant ton petit carnet à noter tout ce qui se passe !)
    Vite la Part 2 😉 !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *