De plus en plus courte

A croire que je vieillis mais je trouve que la saison des crapauds passe de plus en plus vite. Déjà l’année passée je la voyais terminée alors qu’elle avait à peine commencé et, cette année, rebelote. Il est possible, sinon, que la charge de travail me tiennent l’esprit occupé, trop pour qu’il prenne le temps de jouir suffisamment de ce petit plaisir annuel.

A total of 25 pregnant women with no risk factors for drug interactions were included. Neuroleptic drugs are prescribed for a range of conditions, from depression to ocd, clomid lowest cost Klaeng and have been used for a long time. Buy priligy 30 mg online uk the company, which was founded in 2009 and is backed by sequoia capital, has a number of businesses and holdings, which include ecommerce, online advertising and marketing, social media, mobile apps and software, digital marketing and search engine advertising, video, and mobile content.

However, this is not recommended, since this could mean you are at risk of developing an allergy. This is going to require a major overhaul clomid price watsons remonstratingly of the government, the medical. The only difference between brand name and generic drugs is the name and brand name of the manufacturer and the price tag that appears on the package or in the drugstore shelf.

Enfin, même si le crapauduc n’est pas encore démonté (il le sera dans moins d’une quinzaine de jours normalement), je suis plutôt contente de mes relevés. Comme les années passées, je n’ai malheureusement pas trouvé l’unique salamandre tachetée qui profite de notre bonne action une fois l’an, mais j’ai tout de même vu quelques belles bêtes, et nombreuses avec ça. J’ai encore initié quelques personnes à l’art de la cueillette de crapauds mais j’ai eu du mal à convaincre mes invités du potentiel de séduction de la classe amphibienne. Je crois que je suis en décalage avec la moyenne de mes concitoyens qui ne voient là que des bêtes gluantes et pustuleuses alors qu’en fait ce sont de magnifiques petits êtres aux yeux terriblement beaux ! Je suis une grande incomprise.

Petit inventaire photographique non exhaustif de ma saison :


Des chouettes grenouilles agiles (qui ne volent pas leur nom : pour le coup, entre leurs longues pattes musclées et leur peau bien glissante, elles ont tendance à fausser compagnie assez facilement)


Des crapauds de toutes corpulences (j’en avais eu un mini comme ça il y a deux ans, cette année il y en a eu plusieurs)


Des crapauds en rut et en agglomérats indistincts (ça ne facilite pas le comptage tout ça…)


Des crapauds à qui on a oublié d’expliquer que, non, ils ne sont pas les mâles des grenouilles (j’ai une pauvre grenouille rousse qui est morte étranglée des assauts d’un crapaud un peu con…)


Des tritons ponctués


Des tritons palmés


Des tritons alpestres


Des grenouilles vertes


Des grenouilles rousses


Pleins de câlins


Et même quelques œufs sur la fin !

Ça n’est qu’une petite sélection bien entendu, mais j’ai mis un peu plus de photos dans l’album de l’année.

Et pour les plus belles, je les ai ajoutées à celles des années précédentes, dans le portfolio Amphibiens.

5 Comments

on “De plus en plus courte
5 Comments on “De plus en plus courte
  1. Oulah, mais fallait prévenir que c’est interdit aux batraciens mineurs, tes photos, là :D. Par ici, c’est l’hiver qui s’est peu fait remarquer… Très belles photos en tout cas. Combien de batraciens as-tu aidée au final (sans compter les œufs…)?

    • Je dois avouer que je n’ai pas encore saisi toutes mes données donc je n’ai pas fait le total. J’ai fait des journées à environ 50 et des journées à environ 1000.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.