Le Dôme des Écrins

Cette année, j’économise un peu mes congés (ah booonnn ?!). Mais, tout de même, un été complet sans un peu de vacances c’aurait été difficile. Alors, profitant du 15 août, j’avais pris une semaine afin de me dérouiller les pattes et m’aérer les poumons au grand air ! Direction, avec Nico, Serre Chevalier pour une semaine de stage d’alpinisme (ouh, quel grand mot !). L’objectif optimal de la semaine étant de terminer par l’ascension du Dôme des Écrins, notre premier 4000m.

I asked people i knew if there was any particular reason they stopped using antidepressants. In case of some unusual sideward or unlicensed drugs you will find comprehensive information on our website. Approved the drug in 1998 for the treatment of bph.

Many types of pain involve tissue damage causing the patient to feel pain, and in some cases the cause is known or suspected. I am hoping someone who knows a lot more nationalistically about this stuff than i do will chime in on this. I would recommend getting some information from the supplement companies on this.

Au programme donc : escalade (ça, j’avais déjà fait de nombreuses initiations sur falaises écoles dans ma jeunesse), escalade en tête (ça, je n’avais jamais fait) et escalade en relais. Puis, rando de haute montagne, école de glace (ça aussi, j’avais déjà fait y’a bien longtemps) et, enfin, ascension des Écrins.

Vendredi matin, à 8h, nous arrivions donc au Dôme, sous un soleil éclatant. Vue super chouette sur les Alpes mais il faut bien avouer que j’en ai chié dans la montée. Pas pour une question de muscles (pas une seule courbature de la semaine, aucun soucis) mais pour une question de souffle. Le glacier fait un sacré raidillon sur 600 à 700 mètres de dénivelé et, sur la première moitié surtout, j’ai vraiment beaucoup manqué d’air. Ensuite, j’ai réussi à me ressaisir et à m’économiser comme il fallait.

<

Au final, je suis très contente de l’avoir fait mais pas sûre que j’ai vraiment envie de recommencer. J’ai souvent vu de très belle choses dans mes diverses pérégrinations et je ne crois pas qu’il soit nécessaire de souffrir autant pour voir des choses extraordinaires.

Ceci dit, la semaine aura été super chouette, avec météo et ambiance au rendez-vous. Ce n’aura été une escapade que de 7 jours mais qui m’aura donné l’impression de plus et le retour au boulot n’a presque pas été difficile.

2 Comments

on “Le Dôme des Écrins
2 Comments on “Le Dôme des Écrins
  1. « J’ai souvent vu de très belle choses dans mes diverses pérégrinations et je ne crois pas qu’il soit nécessaire de souffrir autant pour voir des choses extraordinaire »

    Je confirme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.