Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 2

Juillet 2012

It may be a better option to ask your doctor or pharmacist to write you a prescription. These daily arthritis supplements have long been prescribed by doctors throughout the Brooklyn Park world and are very popular among people who suffer from arthritis. If you are a first-time user of the medication, you must start its use cautiously, by taking the first tablet twice a day for two weeks.

It is also used to treat premenstrual syndrome (pms), the inability to become pregnant after ovulation. One hundred Polmont clomid and nolvadex for sale twenty-five adult patients undergoing elective cardiac surgery. You must use a valid prescription to buy prednisone from a legitimate pharmacy.

Bon, bon, bon. Les choses commencent à prendre tournure. Après quelques réunions importantes qui se sont tenues récemment au boulot, j’ai une bonne visibilité sur mon planning professionnel des mois à venir. La conclusion est simple : entre mi décembre et fin janvier, je peux partir en vadrouille sans que cela ne nuise aux projets que je suis. Je suis donc désormais prête à prospecter pour mon billet d’avion, ce que je ferai dans le courant du mois probablement.

Côté programme, j’avance également. Je suis tombée sur un site formidable qui recense visiblement tous les campings de Nouvelle-Zélande et j’ai donc commencé à dessiner mes étapes quotidiennes (distances, routes, points de chutes). Pour l’heure, j’en suis à un projet d’une trentaines d’étapes de 20 à 80km pour un total d’un peu moins de 1600km qui me ferait faire un joli tour : de Dunedin à Invercagill en passant par la côte, puis direction le lac Manapouri en bordure du parc national de Fiordland, ensuite, le lac Wakatipu, longé entre Kingstown et Queenstown avant de traverser le parc national du Mont Aspiring afin de rejoindre la côte ouest et de la longer jusque South Beach avant, enfin, de couper à travers les montagnes et le parc national d’Arthur’s Pass pour rejoindre Christchurch.

Il va me falloir préciser un peu tout ça, notamment avec une vraie carte et pas juste avec google maps mais ça me semble un bon début. Si je m’en tiens à ces étapes qui sont globalement tranquilles (même si le relief et la météo pourront probablement en rendre certaines pas si tranquilles que ça), ça me laisse de la marge (une quinzaine de jours) pour me faire des jours de repos, de rando ou de tourisme. J’ai d’ailleurs également commencé à étudier la question : balade d’observation de la faune dans les Catlins, Great Walks dans le Fjordland, etc. Le site du Department of Conservation (DOC pour les intimes) est d’ailleurs devenu l’un de mes meilleurs amis.

One Comment

on “Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 2
One Comment on “Préparer la Nouvelle-Zélande / Le projet – part 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.